série d'émoticones
Emotions,  Introspection

Comment diminuer l’émotionnel exacerbé ?

En ces temps de grands changements, de pression et de sollicitation extérieures assez importantes, je te propose plusieurs pistes pour gérer ton émotionnel parfois exacerbé.

Reconnaître et accueillir son émotionnel exacerbé

A quoi servent les émotions ?

Les émotions sont un indicateur puissant de ce qu’il se passe en nous, du résultat d’une expérience, d’une direction à prendre, d’un besoin à écouter.

Elles sont comme un voyant lumineux sur un tableau de bord qui indiquerait par exemple que la jauge d’essence est presque vide. L’intérêt est de voir que ma voiture a besoin de carburant sinon, je tombe en panne. Une courte vidéo de Thomas d’Ansembourg illustre cet exemple à merveille !

Elles sont un guide qui nous montre d’où on vient et où l’on veut aller.

La thérapie ou toute pratique permettant de se reconnecter à soi sont bonnes pour aller explorer son monde intérieur. Personnellement, c’est la CNV qui a été mon tremplin vers cela.

Le Design Humain vu sous l’angle des émotions

Le Design Humain, quèsaco ? Va vite voir mon article Design Humain et Parentalité !

Les émotions fonctionnent par vagues. Elles arrivent et repartent.

En fonction de la matrice énergétique des personnes, selon le Design Humain, l’émotionnel n’est pas vécu et utilisé de la même manière.

50% de la population a un centre du plexus solaire ouvert (blanc), et 50% l’a défini (coloré). Il s’agit du petit triangle sur le côté droit du schéma.

Quand il est ouvert, on ressent les émotions des autres de manière amplifiée, on peut se faire submerger par des émotions qui ne nous appartiennent pas. Je fais partie de cette catégorie.

Quand il est défini, on fonctionne sur notre propre vague émotionnelle. Et il existe encore des nuances avec des vagues différentes selon les personnes.

Les fluctuations d’humeur sont saines, il n’y a pas de problème avec ça, même si dans nos sociétés, il y a un vrai handicap à accepter nos émotions et celles des autres. Pour Mary, si des émotions sont exacerbées, il est important de suivre son « autorité » (selon son type énergétique) et d’apprendre à surfer sur sa vague si l’on a une autorité émotionnelle.

Si tu souhaites connaître ta matrice énergétique, tu peux aller voir ces sites internet : Jovian Archive et Design Humain.eu. Tu auras besoin de tes coordonnées de naissance (jour, heure, lieu).

Tu peux aussi écouter la vidéo de Mary Tyson au sujet du Design Humain et des émotions.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  La parentalité positive, c’est quoi ?

Et enfin, si tu as un centre du plexus solaire défini, découvre les ebooks de Mary qui t’aideront davantage dans ton fonctionnement émotionnel et bénéficie de 10% en tapant le code de réduction BASTIENNE.

L’énnéagramme et les émotions

L’énnéagramme est une autre porte d’entrée pour explorer l’émotionnel. L’ego (ou la personnalité) de la personne, étudié par l’Ennéagramme, se tourne vers des couleurs émotionnelles différentes.

Les types 2, 3 et 4 sont des types émotionnels. Ça ne veut pas dire que les autres n’ont pas d’émotions, mais plutôt que ceux-ci utilisent en priorité leurs émotions, avant leur instinct ou leur mental, en situation d’urgence notamment.

Il serait intéressant d’investiguer si toutes les personnalités de ces types ont leur centre du plexus solaire défini dans leur Design Humain.

Ces 3 types ont plus une tendance à définir leur identité en fonction de ce que les autres leur renvoient. Ils sont préoccupés par leur image. L’émotion principale qui les caractérise sera davantage associée à la honte, qui est une émotion « secondaire ».

Télécharge mon bonus pour enfin savoir ce qu’est l’Ennéagramme et avoir une idée de là où tu te situes 😉

L’émotionnel non géré est un fantôme

Si l’émotionnel n’est ni reconnu ni géré, il peut se transformer en entité autonome qui va faire sa vie ailleurs, polluer l’extérieur, et notamment l’entourage.

Je t’invite à voir l’article de ma sœur médium passeuse d’âmes (vdmedium.com) qui explique que ce phénomène crée littéralement un fantôme ! Il a donc une existence propre avec une réalité vibratoire.

Je la cite :

« Les émotions que l’on ne laisse pas circuler librement en nous, que l’on réprime, que l’on nie, finissent par se cristalliser en une bulle vibratoire autonome qui ressemble à l’âme d’un fantôme. On peut ainsi subir l’influence des bulles vibratoires créées par les personnes qui nous entourent, ou même par nos propres bulles!! Oui, nous nous enfermons nous-mêmes dans une toile tissée par nos peurs non identifiées, nos colères refoulées, et nos tristesses retenues. »

France Claire – vdmedium.com

Je pense qu’il y a de nombreuses personnes concernées par cet état.

En effet, l’éducation donnée aux millions d’enfants (aux personnes âgées actuelles), les traumatismes vécus dans les familles et le handicap profond de la société (et donc des familles) à accueillir les émotions, a entraîné des souffrances telles que les personnes sont déconnectées d’elles-mêmes, qui sont comme dissociées.

L’émotionnel, révélateur de mémoires à évacuer

Les évènements extérieurs collectifs viennent remuer chaque personne, plus ou moins fort, selon les thèmes soulevés (mort, maladie, guerre etc). De même, les enfants sont plutôt balaises pour révéler nos mémoires !

Je vois ces évènements comme pouvant activer une résonance avec l’histoire personnelle, familiale et karmique.

Histoire personnelle, exemples personnels :
-J’ai toujours été sensible à l’abus de pouvoir, déjà enfant. Lorsque l’autorité de l’Etat a largement prouvé son attitude abusive pendant la « crise », j’ai très vite réagi à tout ordre venant de sa part. Mon émotionnel a été exacerbé car il est entré en résonance avec l’événement extérieur.
-J’ai vécu une période où nous avons gardé notre petite nièce. Le soir, elle avait besoin de beaucoup de présence. Et mes enfants me sursollicitaient. Donc j’étais prise jusque tard pour coucher les enfants. Je sentais que montaient en moi l’impatience et la colère. J’ai juste vu avec compassion que c’est dans ces moments que ma mère avait le moins de patience avec moi et qu’en me mettant en colère, j’allais juste reproduire le schéma. De plus, dans ses attitudes, ma nièce me renvoyait à moi enfant (émotions contenues mais à fleur de peau, mécanismes de contrôle pour ne pas pleurer…). J’ai juste eu à avoir de la compassion pour l’enfant que j’avais été. En lui offrant ma présence, j’en offrais à ma petite Bastienne intérieure.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Design Humain et parentalité

Histoire familiale : Notre structure cérébrale (via l’amygdale) est imprégnée des traumatismes de la lignée. Ainsi, des émotions vécues peuvent être juste une résurgence de dossiers familiaux que l’on porte et qui influencent nos comportements. Ce qui m’a largement aidé à identifier et à créer autre chose a été la méthode d’apprentissage pratique en épigénétique méthode Noguès.

Histoire karmique. Pour clarifier ce terme, il s’agit des vies antérieures. Mais comme en physique quantique, il est montré que le temps n’existe pas, ce sont en fait des vies vécues simultanément. Mais si on cherche à comprendre avec nos cerveaux humains, on ne comprend rien !

Exemple personnel : Lorsque j’ai choisi d’aller à l’hôpital pour un rdv post-opératoire, il était hors de question pour moi de procéder à un test de dépistage du petit virus qui a occupé la planète pendant plus de 2 ans. J’ai donc trouvé une petite entrée pour passer incognito, ce qui a très bien fonctionné. Mais cela a généré un énorme stress chez moi (celui d’être repérée, traquée, arrêtée, voire tuée !) pour quelque chose d’aussi anodin que d’entrer dans un hôpital !

Cet événement et l’émotion qui va avec sont venus soulever une mémoire karmique qui avait besoin d’être mise en lumière, accueillie et remerciée. Merci à ma chère sœur et à la vie de m’avoir montré cela pour le dépasser !

Diminuer l’émotionnel exacerbé

L’accueillir comme dit précédemment, est déjà une stratégie importante pour baisser sa charge. Voici d’autres pistes pour le diminuer. Mais en tout premier lieu, je pense qu’il est important de l’avoir ressenti pleinement, sinon, les stratégies suivantes peuvent être des échappatoires pour éviter de ressentir.

Accueillir et se séparer de l’émotionnel extérieur à soi

Selon la « porosité » des êtres (notamment avec le plexus solaire non-défini en Design Humain), tu as plus ou moins de capacité à ressentir le « reste du monde », et donc l’émotionnel collectif.

Se sentir soudainement triste sans savoir pourquoi par exemple.

Il y a tellement de bouleversements sur la planète ! Et comme nous sommes tous reliés car nous sommes tous composés de matière vide et de photons (particules de lumière), il est normal de ressentir la vibration d’évènements éloignés physiquement.

Cela peut fonctionner à échelle plus petite, avec une personne avec qui on est en interaction.

Personnellement, je reconnais chez moi cet indicateur qui m’aide à sentir ce que la personne que j’accompagne traverse comme émotion. Il m’est arrivé d’avoir soudainement envie de pleurer en séance, mais je sens bien que ce n’est pas moi. Quand j’ai conscience de cela, l’émotion est automatiquement mise à distance et je me sens à nouveau complètement tranquille.

Il est donc important de réaliser cela et de ne pas prendre pour soi les émotions extérieures et encore moins les porter sur ses épaules !

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  1er écueil de la CNV : croire qu'avoir une opinion, c’est être jugeant

Prendre de la distance avec son corps émotionnel

Nous sommes une entité composée de diverses couches : corps physique, corps émotionnel, corps mental, corps spirituel, et j’en passe sûrement mais voilà le résumé.

Savoir cela peut nous permettre de nous désidentifier de notre corps émotionnel. C’est à dire que nous pouvons vivre des émotions, mais nous ne sommes pas elles.

Cela peut ainsi nous aider à les mettre à distance et ne pas se laisser engloutir par elles.

Car même si les émotions sont un guide, si certaines restent trop longtemps (peur, colère, tristesse), elles prolongent un état de mal-être. Et elles attirent des situations et des personnes aux vibrations similaires. Il n’y a pas de mal à cela car c’est simplement une expérience, mais il me paraît important d’en avoir conscience.

Ainsi, si je me sens triste et reste des semaines dans cet état, mes émotions peuvent se mélanger aux émotions collectives, et il devient plus difficile de discerner ce qui vient de soi ou de l’extérieur et de s’en dépêtrer.

L’important est de provoquer un changement pour que l’émotion bouge (en une autre ou un état neutre). Pour cela, on peut s’aider de la parole et de l’écrit.

Nous sommes au delà des émotions

Pour arriver à prendre encore plus de distance avec l’émotionnel exacerbé, on peut aussi se reconnecter à L’Être de lumière et d’amour que nous sommes. Par Amour, il ne s’agit pas de l’émotion d’amour, mais de l’amour comme chose qui anime toute chose.

Je m’exprime maintenant en terme scientifique du point de vue quantique (science de l’infiniment petit) pour dire la même chose.

On pourrait dire que notre corps physique est composé d’atomes, qui eux-mêmes sont composés de particules subatomiques (photons).

Voici une petite vidéo de vulgarisation de ce qu’est la physique quantique.

Selon le regard de l’observateur (le scientifique dans son labo ou celui que l’on porte sur nous-mêmes), ces particules peuvent se transformer en ondes (ou énergie), qui elles-mêmes contiennent de l’information, qui contient la conscience.

Nous sommes des êtres animés de conscience, et avons la possibilité de donner une direction à cette conscience.

Ma conclusion sera simple, malgré les propos un peu complexes ci-dessus : Vu que nous sommes animés de conscience, quelle direction lui donne t-on ?

Il existe un état de neutralité que chacun peut trouver en soi, au delà de toute émotion, qui permet une ouverture à tout le champ des possibles dans la matière (notre vie et nos corps bien tangibles). C’est ce que j’ai commencé à toucher du doigt en formation de thérapie quantique et énergétique 🙂 et qui évite en plus de passer par des heures de méditation (c’est pas mon truc) !

Atteindre cet état de neutralité, c’est atteindre la paix intérieure, au moins pour de courts instants.

Si tu as apprécié l’article, abonnes-toi pour recevoir régulièrement (tout au plus 1 fois par semaine) la newsletter et recevoir des astuces spécial parentalité et développement personnel.

Sources :
Formations de Communication Non Violente
Formation thérapie quantique et énergétique
Canalisation écrite, vidéo, de Monique Matthieu
Vdmedium
Autres liens présents dans l’article

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)

6 commentaires

  • Allan Copywriter

    Très intéressant comme approche pour quelqu’un qui justement était passé par des heures de méditation et des dizaines d’ouvrages sur le stoïcisme ! Une autre vision du monde toute aussi belle ! Merci pour ton article que je vais relire pour reflechir sur quelques passages. 😉

  • Genka Shapkarova

    Merci pour toutes ces suggestions ! Les émotions doivent être acceptées et doivent être vécues et partagées afin qu’elles ne s’accumulent pas en nous et explosent avec une plus grande force au fil du temps.

  • Sophie

    Merci pour cet article Bastienne! C’est tellement intéressant. Petite question: est ce qu’avoir un plexus solaire ouvert correspond à de l’hypersensibilité ou est-ce plus compliqué que cela? Merci de ta réponse!

    • Bastienne

      Coucou Sophie, j’imagine que cela contribue mais que ce n’est pas du tout obligé d’avoir le centre ouvert pour être hypersensible. A mon avis, de nombreux autres paramètres entrent en jeu dans l’hypersensibilité. Après, je ne suis pas une spécialiste du design humain…

  • Margaux

    Très intéressant cette image des émotions qui se transforment en bulles vibratoires qui influencent les autres ! En effet je pense que c’est important de prendre de la distance avec son corps émotionnel comme tu dis et de se rappeler que nous ne sommes pas nos émotions pour qu’elles arrêtent de nous ronger !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :