Accompagnement pendant la grossesse

Si tu es déjà enceinte (peu importe où tu en es dans la grossesse)
– Tu vis des angoisses en lien avec ton état de grossesse, l’arrivée de ton bébé, la petite enfance, le fait de devenir mère/père etc…
– Tu es dans un projet d’accouchement le plus naturel possible (peu importe où)
– Tu veux inclure le père ou le co-parent et recevoir du soutien de sa part
– Tu te questionnes sur certains aspects pratiques comme les différents lieux d’accouchement, la mise en place de l’allaitement, l’arrivée du bébé et les « indispensables » pour bien démarrer.

Je suis une maman avant tout, et une personne curieuse qui aime sortir des sentiers battus (cf rubrique à propos). Donc je me suis pas mal renseignée pour découvrir une certaine diversité d’action dans ce domaine. Je fais partie d’une minorité de mères françaises ayant accouché à la maison pour la première fois, et dans une maison de naissance pour la seconde fois.

Les séances peuvent être ponctuelles ou suivies selon ta demande initiale, tes besoins, et ce que l’on sent sur le moment.
Pour des demandes ponctuelles d’informations, cela peut se faire par téléphone ou en visio.
Pour un suivi régulier, il me paraît plus opportun de se rencontrer. Je suis dans le Tarn proche de Gaillac/Albi.
Le tarif est de 50€. Si difficultés financières, me contacter pour en discuter.

Si tu as un peu de temps, je te laisse découvrir mon témoignage sur le fait d’avoir été accompagnée ponctuellement par plusieurs femmes lors de mes grossesses :

Lorsque j’étais enceinte de mon 1er fils, j’avais beaucoup d’émotions et j’hésitais à me confier à ma sage-femme pour 2 raisons :
– je craignais qu’elle se dise que peut-être je n’étais pas une bonne candidate pour la naissance naturelle à la maison.
– même si elle savait écouter, nos séances tournaient surtout autour de la préparation à la naissance et les aspects pratiques. Nous n’avions pas un temps illimité pour que je puisse déverser mes peurs (un peu si, mais pas toutes).

Je vivais à l’époque dans un éco-village, dans lequel de nombreuses femmes étaient déjà mères et avaient accouché à la maison avec ou sans assistance médicale. J’avais reçu de l’écoute et des réponses, ce qui m’avait fait un grand bien, malgré tout, il me restait encore des pensées et des émotions à évacuer.

Alors, quand je suis arrivée à 8 mois de grossesse, ma sage-femme m’a conseillé de voir une femme (autrefois sage-femme) qui allait pouvoir répondre à mes angoisses.
C’est ce que nous avons fait. Mon compagnon et moi sommes allés rencontrer cette personne. C’était un RDV convenu et informel, je ne savais pas vraiment quelle était ma demande à part d’être réassurée et écoutée. Ça m’a fait du bien, j’ai retenu certaines informations qui m’ont été précieuses par la suite.

Pour ma 2e grossesse, je savais à quoi m’attendre et j’étais carrément moins angoissée.
Pourtant, je vivais des insomnies et parfois de grands moments de tristesse et de peur.
J’étais suivie par 2 sages-femmes en accompagnement global (le pied !). A chaque fois que j’en voyais une des 2, cela tombait dans un moment où j’avais besoin de décharger. Ce que je faisais. Mais comme pour mon expérience précédente, je craignais que le fait qu’elle m’écoute sur mes peurs lui ravive ses propres peurs à m’accompagner et lui fasse projeter un accouchement long, difficile etc.

Evidemment, c’est ce que j’ai interprété, et je n’ai jamais vérifié auprès d’elle si mes pensées étaient vraies pour elles. Je me suis basée sur une phrase anodine entendue « ça n’a pas l’air d’aller, déjà la dernière fois ». 
Et pourtant, pendant nos séances d’accompagnement à la naissance, je sentais toute leur entière disponibilité, leur écoute.

Je suis peut-être juste quelqu’un qui a besoin de plus : de temps, d’écoute, de soin, d’accueil, de réassurance…

Peut-être que toi aussi ?

Voici le témoignage d’une amie suite à ma question « pourquoi me demander à moi ? » :

– parce que je sais que tu as beaucoup cherché ce qui te convenait. J’apprécie cette démarche, qui est également la mienne, de questionner ce que je connais pour savoir si ça me convient ou non, et de toujours aller chercher dans de nouvelles directions des alternatives qui pourraient me parler plus en profondeur. Je t’ai vu expérimenter avec ton fils et je trouvais cela très inspirant (le laisser mettre les cailloux dans la bouche par ex). NB : alors là j’ai rigolé car j’ai déjà reçu des remarques de personnes que ça faisait grave flipper et qui me trouvaient sûrement inconsciente !!

– parce que tu as une expérience récente de tes grossesses et accouchements. Avec X, nous avons eu de longues discussions sur ses accouchements, son expérience de la maternité, je l’ai déjà pas mal questionné et cela m’a ouvert un univers incroyable !! Même si c’est toujours hyper actuel la manière dont elle en parle et que je garde en mémoire sa manière que je trouve très inspirante de se faire confiance et de faire confiance en la vie, je me sens aussi parfois en décalage dans mes aspirations par rapport aux choix qu’elle a fait. J’ai besoin de plus de sécurité et de confort qu’elle ! NB : La personne dont elle parle a accouché de 5 enfants sans la présence de personnel médical. Et j’ai aussi envie de m’appuyer sur toutes les connaissances plus récentes qui existent en matière d’accompagnement des femmes enceintes et des futurs parents, connaissances et expériences qu’il me semble que tu as !!

– et enfin parce que je te fais confiance. Je sais que tu parles de ton expérience comme d’une expérience personnelle, sans projeter tes convictions sur les autres, ou en défendant corps et âme ta vision des choses. Tu es toujours très attentive et à l’écoute des besoins de l’autre et tu fonctionnes souvent à l’intuition en proposant des idées, des conseils, des remarques très souvent pertinents et adaptés au moment !

J’ai été très touchée par son témoignage et je crois qu’il résume amplement ce paragraphe. Tu peux le compléter en allant voir mon article qui parle de mon cheminement pour devenir mère et mes 2 accouchements naturels (avec photos du 2e).

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)
  •  
  •  
  •  
  •