Journée de la Terre
Vie simple et nature

Chasse aux déchets

A l’occasion de la journée mondiale de la Terre, le 22 avril (célébrée depuis 1970 aux Etats-Unis), je te raconte dans ce court article comment notre journée de fêtes de Pâques a commencé par une chasse aux œufs (grâce en partie aux énigmes de Sophie et Oscar) et s’est terminée par une chasse aux déchets. Je t’invite à découvrir mon environnement proche, digne d’un décor de Thaïlande…dans le sud-ouest de la France.

cascade Tarn

La démarche zéro déchet

Il est clair que la consommation autour de la fête de Pâques est créatrice de déchets et cela pourrait être un sujet à part entière. Nous sommes un foyer qui a une démarche qui tend vers le zéro déchet, mais pour être honnête, nous l’avions davantage quelques années auparavant qu’aujourd’hui, notamment parce que nous vivions en collectif et que nous avions en commun des appareils électro-ménager, comme la machine à laver par ex.

Parmi ce que l’on fait :

  • Une voiture pour notre foyer (un vélo électrique pour compenser les déplacements)
  • Pas de télé depuis des années et pas de changement de meuble tous les 2 ans
  • Limitation des appareils électro-ménagers : pas de sèche-linge, thermomix, lave-vaisselle, cafetière électrique, grille-pain électrique (mais un pour mettre sur la plaque de gaz) et un gros congélateur partagé.
  • Réduction des produits ménagers au minimum (vinaigre blanc, bicarbonate de soude) MAIS on a aussi un produit qui décape davantage la douche.
  • Fabrication de certains produits de soin (shampoing solide, déodorant, dentifrice) MAIS pour le shampoing et le dentifrice, on a aussi fait le choix d’acheter certains produits dans le commerce.
  • Protections hygiéniques type cup, culottes menstruelles et serviettes lavables.
  • Hygiène naturelle infantile et couches lavables (et couche jetable la nuit); Pour l’arrivée de notre 3e bébé cet automne, je veux me lancer le défi de faire uniquement en hygiène naturelle infantile et ainsi éviter les couches (jetables et lavables) jour et nuit. A voir…
  • Courses dans une AMAP et autres réseaux locaux, grand jardin potager et poulailler pour les oeufs
  • Jeux seconde main (vêtements souvent) pour les enfants, emprunt de livres à la médiathèque
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Vivre sans télé. Chiche ?

On est loin d’être parfaits dans notre démarche, mais on « tend vers », et c’est déjà bien 🙂 Car il ne s’agit pas de se compliquer la vie juste sous prétexte du respect de l’environnement. D’ailleurs, l’achat prochain d’un lave-vaisselle n’est pas exclue !

Néanmoins, c’est un sujet qui me touche, et qui devrait selon moi interroger tout le monde. Cela nous saute aux yeux lors de grèves des éboueurs quand des amoncellements de poubelles sont dans la rue, mais comme généralement, elles sont loin des yeux, on ne s’en préoccupe pas.

Je t’invite à découvrir les blogs suivants pour creuser le sujet :

Maman Zéro Déchet, blog d’Efi qui donne plein d’astuces sur sa thématique et qui m’avait bluffé lors de son compte de poubelles au bout d’un an !

Les écolos imparfaits, blog de Mélissandre et William, qui progressent en même temps que leurs lecteurs pour devenir un peu plus conscients de leurs gestes et respectueux de l’environnement !

Et Mélanie, qui a nommé son blog Faire découvrir l’écologie aux enfants. Tout est dans le titre ! De nombreuses activités très ludiques permettent d’enseigner des concepts comme la pollution, la photosynthèse, la surpêche, le cycle de l’eau etc.

L’aventure dans la nature

Nous vivons dans un magnifique lieu en bordure du Tarn où l’élément eau est en abondance. Cet hiver, nous avons fait une expédition, mon fils de 6 ans et moi, et l’avons renouvelé au printemps.

C’était parfois à la limite du dangereux, mais j’ai été grandement surprise et impressionnée par le côté aventurier de mon petit bonhomme.

Nous avons donc décidé de monter en face de cette belle cascade pour rejoindre le haut de la chute d’eau, longer le ruisseau et le remonter jusqu’à une deuxième cascade en amont.

2e cascade en hiver

Une fois les bottes enfilées, nous avons eu quelques ronces à dégager, du bambou auquel s’accrocher, des orties à piétiner, du houx à écarter et des pentes à escalader.

Récolte de déchets

La première fois, je n’avais prévu aucun sac poubelle, alors j’avais ramassé quelques déchets à la main. Lors de cette deuxième escapade, il s’agissait d’être productifs dans notre récolte !

La plupart de ces déchets semblaient être présents depuis de nombreuses années, plus ou moins enfouis, certainement emportés par le courant du ruisseau.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Qu'est-ce que l'hygiène naturelle infantile ?

Certes, ils continueront à exister, dans une déchèterie, mais cet espace naturel de toute beauté sera davantage préservé.

J’aime bien l’idée de partir à la chasse aux déchets comme on partirait cueillir des myrtilles ou des champignons. D’ailleurs, l’un n’empêche pas l’autre, prévoir un sac poubelle en plus de nos paniers ne coûte pas grand chose. Cela permet de montrer aux enfants l’impact des déchets sur l’environnement de manière directe.

En prime, cette activité est l’occasion de passer un temps de qualité ensemble, de nous connecter au vivant de la Nature environnante et d’être dans l’instant présent.

Réduire la pollution

Un ami, qui vit sur le même lieu que nous, a initié un moment commun de connexion à la Nature pour permettre d’éliminer la pollution due aux algues présentes dans ce magnifique endroit. Nous avons donc inséré dans l’eau un gros quartz rose. A chaque fois que nous y viendrons, nous y mettrons une intention d’amour et de purification. A voir si le changement se produit, et si la pierre résiste aux crues…

Il me racontait qu’un nombre important de moines avait ainsi nettoyé un lac en 3 jours en méditant tout autour pendant quelques heures ! Notre démarche a aussi été inspirée par une intervention en géobiologie à laquelle nous avons activement participé pour ré-harmoniser 2 pièces de notre maison peu de temps avant. Tout cela me fait dire que nous avons un réel pouvoir de coopération avec la Nature 🙂

Je t’invite aussi à lire l’article que j’avais écrit pour le blog de Mélanie : Pollution psychique : un autre regard sur la pollution et à découvrir les lectures et témoignages de l’enseignant spirituel Michael Roads qui montrent l’aspect métaphysique (invisible à nos yeux d’humains de matière) de la Nature. Si tu n’as pas la main verte ou au contraire, l’as énormément, ses écrits t’apporteront un éclairage intéressant !

Et toi, est-ce dans ton habitude de faire la chasse aux déchets ? Es-tu sensible à ce sujet ? Dis-le en commentaire 😉

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)

13 commentaires

  • Mélanie

    Quelle belle démarche ! Bravo !!!
    De mon côté, je considère aussi que la collecte de déchets lors d’une randonnée en famille permet d’apprécier encore plus les beautés des paysages que la nature nous offre et de se reconnecter à elle de manière encore plus forte, car on a l’impression de l’aider, de la soutenir ! C’est vraiment un beau geste, même si comme tu dis, les déchets continuerons d’exister dans une déchetterie, ils seront traités, parfois même recyclé, donc ça n’a quand même plus rien à voir !
    Merci pour ce joli article qui m’a donné le sourire !

  • jeny Kiwhi

    merci pour cet article, qui me donne une idéé d’activité à faire avec mes enfants durant ces vacance! une chassse aux dechets!! Soucieuse de les inspirer pour la cuisine saine, il est temps que l’on fasse de même avec la narure!

  • Claire

    Bonjour,
    Merci pour ce bel article! C’est vrai que vous habitez une région magnifique! Je n’avais pas pensé à partir à la chasse aux déchets jusqu’au jour où mon petit bonhomme (4 ans à l’époque) m’a demandé de prendre un sac poubelle alors que nous partions en balade. La récolte avait été, malheureusement, très bonne! Une vieille chaussure, du plastique, du métal…Maintenant, c’est devenu chose normale que de prendre un sac pour ramasser les déchets lorsque nous partons dans la nature. Je continue à découvrir au quotidien des sources de pollution. C’est en écrivant un article sur les feu d’artifice que j’ai découvert à quel point ils sont polluant! Je ne sais pas si je retournerai en voir avec plaisir!

  • Aline

    Bravo pour toutes ces initiatives et actions que vous mettez en place pour préserver la planète. De mon côté j’essaie aussi de mener des actions au quotidien mais je pense qu’on pourrait encore en faire davantage ! Nous sensibilisons aussi nos enfants au quotidien, et la chasse au déchets est une très bonne idée. Merci pour ce partage.

  • Sarah

    Wahou ! Super initiative ! Je n’ai encore jamais organisé de chasse aux déchets, mais ça pourrait être une très bonne idée de faire ça dans mon poney-club avec les enfants, lors d’une balade à pied avec les poneys =)

  • Cindy

    Merci Bastienne pour ton partage d’expérience. 🙂 Je suis de plus en plus sensible au zéro déchet et minimalisme. Je me rends compte de l’importance d’être connecté à la Nature et le Bonheur que me procure la simplicité. Je n’ai jamais fait l’expérience de ramasser les déchets dans la Nature, et ton partage me donne envie d’en faire autant !!!!

  • nathalie

    Merci pour ce beau partage et cette belle aventure 🙂, je suis également très sensible à lécologie et à l’avenir de notre planète pour nos enfants. Bonne journée !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :