dégénérescence et renaissance des êtres humains
Introspection

Êtres Humains: Dégénérescence et Renaissance

Mémoires de Bastienne adressées à ses enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants

– 2065 –

Après vous avoir conté comment les Êtres Humains saccagèrent et pillèrent leur mère la Terre, je m’en vais vous raconter ce qu’ils firent à leurs enfants.

Les forces de l’ombre étaient présentes depuis des éons sur notre magnifique planète. En l’an 2020, alors que celle-ci était bien engagée dans son processus d’ascension, ils sentirent leur sombre dessein péricliter et amplifièrent, par des actes de plus en plus vils et exagérés, leur plan machiavélique pour empêcher ce qui doit être d’arriver.

Ces êtres se prenaient pour des Dieux, ils se croyaient tout puissants. Et d’une certaine manière, ils l’étaient. Ils utilisaient ce qu’ils appelaient les médias, des écrits, des visuels et des voix, qui était crus et repris par celles et ceux qui les écoutaient.

Ils excitaient chez les gens l’avidité du pouvoir et de l’argent, ils les endormaient par des moyens aussi divers qu’une vie confortable, des croyances les maintenant petits, faibles et dans le manque, des substances dangereuses pour leur corps et leur structure psychique, une réduction de leur intelligence et de leur discernement avec le divertissement.

Tout ceci était employé afin que les êtres humains oublient qui ils sont en réalité : des êtres spirituels vivant une expérience de matière.

Car s’ils se réveillaient, ils prenaient alors le risque de ne plus avoir aucun pouvoir sur eux, de ne plus pouvoir les utiliser comme bon leur semblaient. Ces êtres n’étant pas connectés à leur source spirituelle, ils prenaient de l’énergie aux Humains en les rendant esclaves.

Voyez-vous chers enfants, ces êtres causèrent beaucoup de tort aux Êtres Humains, et cela dû prendre fin car il en était ainsi, ils devaient s’en aller et évoluer sur d’autres plans car la Terre avec son système, avaient décidé que l’évolution se ferait sans eux.

Destruction de la cellule familiale grâce à l’émancipation de la femme

Ces êtres vils étaient en réalité peu nombreux, mais ils étaient bien organisés et avaient toujours un temps d’avance sur l’esprit sain et honnête. Quelques familles avaient des réseaux immenses à leur botte.

Ainsi, alors que le 20e siècle connaissait un bond dans l’évolution de la condition de la femme, on apprit plus tard que cette apparente liberté était en réalité guidée par les intentions suivantes :

– Disposer de plus d’argent en taxant désormais cette partie de la population

– Disloquer le concept de « famille » : endoctriner les enfants à l’école et rendre cette institution aussi importante, voire plus, que la famille.

Cela permis aussi d’apporter de bonnes choses, mais c’est comme toute chose, il existe le revers de la médaille.

L’école et sa mainmise sur les enfants

L’école… un endroit où les enfants étaient mis pendant de nombreuses heures dans la journée (variables selon les endroits dans le monde) afin de permettre à leurs parents de ramener de l’argent, et d’avoir leur vie…confortable !

Les intentions étaient toujours belles à la base : apporter une « éducation », une « instruction », afin qu’ils sachent se débrouiller plus tard, acquérir des connaissances surtout, afin d’être adaptés au groupe social dudit endroit géographique.

En Occident, l’école s’immisça dans la sphère intime de cette façon :

– Les zélites déclarèrent que les enfants n’appartenaient pas à leurs parents, mais à l’État.

– L’école amena le concept d’éducation à la sexualité dès le plus jeune âge afin de mettre dans leur cerveau immature l’idée même de sexualité. Les Humains se laissaient berner par la raison de la prévention des risques. Ainsi, ils les obligeaient à rester assis à écouter une personne adulte leur parler de sexualité et de consentement. Ce qui était en soi, contradictoire.

Certaines personnes, soi-disant professionnelles, prônaient même de leur montrer des images sur ce qu’elles pensaient qu’il était mal que les enfants reproduisent. Ceci était un bon moyen pour briser leur innocence et les encourager à la perversion, sous couvert de ne pas aller dans cette direction.

L’école était un lieu étrange dans lequel les enfants avaient obligation de rester dès lors qu’ils y étaient inscrits, même si elle devenait inconfortable ou maltraitante pour eux. Pendant le temps d’accélération de la grande destruction, à partir de 2020, ils rendirent même l’école obligatoire, afin que tous les enfants servent leurs sombres projets.

Si les parents ne se pliaient pas à leur volonté, ils risquaient de lourdes amendes, d’aller en prison, voire d’être confisqués de la garde de leurs enfants !

Confusion sur l’identité sexuelle

A force de traumatismes vécus dans les familles, et d’inversion dans les comportements dus à ces mêmes traumatismes, les Êtres Humains finirent par adopter des comportements étranges.

Ainsi, ils n’étaient plus connectés à leur identité sexuelle. Ils arrivaient à dissocier leur corps de ce que leur tête leur racontait. Ils appelaient cela la théorie du genre.

C’était un moyen utile pour :

Brouiller les repères sur l’identité sexuelle des êtres humains et pervertir les enfants dès le plus jeune âge. Ainsi, l’inné devenait l’acquis, sans qu’ils ne s’en rendent compte. D’ailleurs, pour eux, tout n’était que « comportements sociaux » et pouvait donc être modifié.

Des cliniques spécialisées dans le changement de sexe chez les enfants se multiplièrent au cœur de l’endroit le plus perverti au monde.

Créer des êtres sans racine identitaire, donc qui parviendraient plus difficilement à se connecter à eux, dans le but de mieux les manipuler.

Ils utilisaient d’autres moyens :

– Utiliser les perversions des personnes adultes qui avaient procédé à ce genre d’opérations, pour induire le doute subliminal dans le cœur des petites personnes encore innocentes par le biais du cinéma.

– Vendre à leurs parents des poupées non genrées, et des poupées Barbie masculines portant des bébés dans leur ventre.

– Amener un glissement sémantique permettant la neutralité du genre, sous couvert d’inclusion du sexe féminin et des autres formes de « transgenres » existantes.

Apporter le concept de théorie du genre à l’école, afin que s’inscrive ce concept dès le plus jeune âge.

Mais il y avait plus grave.

Les zélites de l’époque étaient toutes déjà bien dégénérées et amenaient ce programme malsain à la population plus saine d’esprit qu’eux. Ainsi, ils en arrivèrent à pouvoir publier et vendre publiquement dans leurs magasins de livres, une bande-dessinée représentant une enfant apportant des valeurs lucifériennes avec des pratiques satanistes (la note de l’auteur précisant que ceci était basé sur des faits réels, pour les sceptiques qui nieraient cette partie de l’histoire).

Leur perversion était telle que des poupées de type Barbie à l’effigie de Satan étaient même vendues.

Mais ceci n’est plus, car voyez-vous, à force de dégénérescence, une fois toutes les technologies à usage de perversion détruites, ils ne purent se reproduire naturellement.

C’est le principe même de la dégénérescence !

La culture du viol dès le plus jeune âge

L’inceste et le viol existaient depuis des éons. Les zélites cherchèrent à légaliser cette pratique, ils la trouvaient tellement normale qu’ils voulaient établir des règles leur permettant de perpétuer ces pratiques, par tous les moyens. Ils connaissaient le fonctionnement du cerveau humain et traumatisaient au plus profond de leurs entrailles les Humains afin que ceux-ci soient malléables.

Des moyens plus subtils que le viol sexuel eurent lieu pendant leur époque « covid », comme de forcer les gens à s’injecter une substance dans leur corps, à vérifier qu’ils n’étaient pas malades au moyen de longues tiges enfoncées dans leurs orifices (bouche, gorge, rectum). Certains humains avaient tellement peur d’être malades, qu’ils en redemandaient.

Cela s’appelait la dépendance à la maltraitance.

D’ailleurs, les zélites n’étaient certainement pas sans savoir que leur fameux « Pass Sanitaire » correspondait aux initiales de « Prédateur Sexuel ».

Une pression énorme fut mise sur les gens, sur les parents et sur les enfants pour que ceux-ci subissent la même chose.

Ces petits êtres humains au cœur grand venaient pour réveiller leurs parents, certains y arrivèrent, d’autres échouèrent.

Peu importe ce qui arriva, c’était ce qui devait arriver en fonction de l’heure de réveil des personnes.

Au fur et à mesure que les Êtres Humains ascensionnaient, en même temps que leur Terre Mère, leur sombre passé se mettait aussi en lumière, et une fois à la surface de leur psychisme, ils devaient parler ! C’est ainsi que de nombreuses langues se délièrent sur ce crime, et que la pédophilie fut renommée pédocriminalité.

Ces pauvres zélites, malgré toutes les horreurs dont elles étaient capables, étaient elles aussi victimes de leurs propres traumatismes. Mais elles étaient dans l’incapacité de découvrir le mal en elles. La plupart moururent et réalisèrent les conséquences de leurs actes seulement passées de l’autre côté du voile.

Marchandisation des bébés et des enfants

Alors que la lumière commençait à rayonner partout sur Terre, elle était très inconfortable pour les individus qui n’étaient pas toujours prêts à percevoir d’autres parts de la réalité.

Même si des fuites d’informations montraient qu’il existait ça et là du trafic d’enfants, pour leurs organes par exemple, cela restait sporadique, selon eux.

Ils ne réalisèrent que bien plus tard à quel point ce phénomène était présent partout sur la planète, avec à l’origine ces mêmes zélites.

La pauvreté était créée dans le monde pour de multiples raisons. L’une d’entre elles était de rendre les pays autant esclaves que leurs habitants et de récupérer leurs enfants à des fins de pédocriminalité de haut vol.

Des femmes firent rendues esclaves et violées afin d’obtenir d’elles de la chair fraîche de bébés, qui allaient pouvoir servir les intérêts des zélites. Cela fut découvert plus amplement lors de la guerre en Ukraine. Ainsi, un pays comme la France qui se disait démocratique et qui avait interdit la GPA (gestation pour autrui), n’hésitait pas à recourir aux services d’autres pays pour que des couples puissent y acheter des bébés.

Les bébés, les êtres de notre propre race (!) étaient considérés comme de la simple marchandise (envoyée par avion-cargo) qui allaient terminer en morceaux pour leurs organes, en prostitution, en enfant tueur, sur un ban d’autel sataniste, dans leur assiette ou encore en chaussure de luxe !

Beaucoup n’osaient y croire lorsque ceci fut révélé. Et cela fit mal.

On réalisa alors combien l’Humanité avait bel et bien dégénérée.

Dans certains pays qui se disaient développés, la permission d’enlever les bébés du ventre des mères était autorisée jusqu’à la fin de leur vie intra-utérine.

Les zélites soutenaient l’avortement tardif, parce que pratiquer toujours plus d’actes chirurgicaux rapportait beaucoup d’argent et le corps des foetus démembrés également.

Ils n’étaient pas au courant qu’un bébé en cours de préparation à sa vie sur Terre est une âme en cours d’incarnation, que la vie existe avant la naissance pour ces petits êtres en formation.

Seule la matière avait de l’importance à leurs yeux.

Comment les Êtres Humains s’en sortirent-ils ?

Les Humains ne sortirent pas indemnes de ces révélations. Beaucoup périrent ensuite, pour d’autres raisons, dont le fait de ne pouvoir rester sur une planète qui accueillait désormais en son sein, des êtres acceptant de voir leur propre lumière et surtout leurs propres ombres. Les horreurs révélées sur le sacré autant piétiné leur firent un électrochoc qui permit à l’Humanité de revivre sur de nouvelles bases.

Les survivants avaient décidé qu’il en était assez que les zélites décident pour leur sort. Ils les ignorèrent purement et simplement en vivant leur propre vie d’Êtres souverains. Ainsi les zélites ne pouvaient plus se nourrir ni de leurs peurs ni de leurs colères et les deux mondes ne pouvaient plus se rencontrer physiquement. Certaines zélites demeurèrent, mais ne prirent plus autant de place qu’avant. Leur vie ici-bas leur permettaient de continuer à expérimenter l’ombre avec ceux qui voulaient encore jouer à ce jeu. D’ailleurs, ils n’étaient plus des zélites, mais des êtres esseulés. 

Certains autres survivants firent preuve de courage pour dénoncer, pour parler, pour libérer les enfants des dangers qui les concernaient de près. Ils avaient décidé d’œuvrer pour la vie, et non pour la destruction et le chaos.

Les nuages de l’ombre avaient en réalité toujours été présents, ils empêchaient de voir un vrai ciel bleu. Mais la période d’intensification du plan machiavélique donnait une sensation d’avoir des nuages qui s’abaissaient, toujours plus proche et plus vite de la surface de la Terre, de telle sorte que les Êtres Humains en ressentaient une énorme pression.

Cette époque particulière leur demanda de se positionner de manière radicale sur un bon nombre de sujets. Les enfants et la préservation de la famille en faisaient partie.

En choisissant leur divinité et en retrouvant leur puissance souveraine, ils purent percer l’épaisse couche de nuages et trouver une issue à leur enfer-mement. Ils avaient gagné car ils avaient choisi la Vie, l’Amour, et l’Amour de la Vie, afin de ressentir sa préciosité et de la chérir, mais sans plus jamais lui mettre de prix.

Mes chers enfants, puisse ce texte vous permettre de ne pas reproduire toujours plus de la même chose, et d’accéder à votre cœur afin de vivre le paradis sur Terre.

Note de l’auteur :
Les zélites sont appelés ainsi car le z représente la fin de leur règne

Sources :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Design Humain et parentalité

– Evolution condition de la femme : issu de l’interview par Alex Jones de Aaron Russo et d’un dialogue qu’il a eu avec un membre de la famille Rockfeller.

– Education à la sexualité : Gouvernement : Eduscol et site web onsexprime

Site web Ariane Bilheran, spécialiste de la psychopathologie.

site web procontreeducsex

Les enfants n’appartiennent pas à leurs parents mais à l’État.

L’école obligatoire, site web Les Enfants d’Abord

– Transidentité : site subventionné par le gouvernement le site onsexprime

Campagne Calvin Klein pour la fête des mères

– Pédophilie en France : « Historique » article de radio France et en Europe voici le site web les observateurs

– BD sataniste de Yves Saint-Laurent, voir la fin de cet article pour savoir de quoi ça parle.
Chaussures et accessoires Louboutin.

– Avion-cargo transportant des enfants du Soudan en Espagne, intercepté par la douane du Niger vidéo censurée par Youtube

– Test covid en rectal en Chine, il devenait banal de le faire en rectal !

– Avortement tardif en France, jusqu’à 9 mois au Canada et aux Etats-Unis.

Article Le Figaro sur le planning familial et la vente d’organes et autres de foetus

GPA et Ukraine

Vous serez probablement intéressé.e.s par mon article « L’autorité de l’Etat, reflet de l’Education traditionnelle » , « Combattre l’inceste, ça commence par là » et celui sur la Naissance de l’âme, ainsi que pour retrouver vos ressources innées grâce à la méthode Noguès et ainsi arrêter de sortir des codes de l’Humain.

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :