Emotions,  Introspection

Fête des pères : célébrer le père de mes enfants

Après la célébration des mères via mon article VDM…ère, voici la fête des pères ! Et à cette occasion, j’ai tenu à célébrer le père de mes enfants 🙂

Alors que sa date d’anniversaire tombe à peu près en même temps que la fête des pères, j’ai voulu, l’an dernier, marquer le coup avec ce « diplôme » maison.

C’est une manière de le célébrer dans sa fonction paternelle, en me mettant à égalité, et pas de le féliciter comme si j’étais un membre de jury.

Je suis heureuse d’avoir trouvé l’homme qui a eu le courage de remettre en question son éducation pour aller vers quelque chose de différent et de meilleur. Meilleur, car les enfants dépassent toujours leurs parents !

Mon parcours de couple n’a pas été un long fleuve tranquille.
Et en terme de parentalité également.
Il n’a pas été facile de faire confiance en une autorité paternelle car mon modèle a été marqué soit par l’absence soit par la violence.

En disant cela, je sais que c’est le lot de bon nombre d’Êtres qui me liront.

Cet article est une invitation pour les femmes à guérir leurs blessures d’enfance et attirer un homme digne de confiance pour avoir l’esprit tranquille en leur déléguant certaines tâches « maison » et « enfants » (et donc sortir de l’hyper-contrôle et du burn-out maternel).

C’est une invitation pour les hommes à se défaire des loyautés familiales obsolètes et des schémas machistes et violents, à oser s’engager pleinement dans leur couple et leur foyer familial tout en gardant leurs atouts et leurs qualités d’homme.

Si chaque être se sent à l’aise dans sa part sexuée (féminine / masculine), il peut l’étendre dans sa fonction parentale et vivre la parentalité dans la complémentarité.
Et arrêter de vouloir être l’égal de l’autre, ou de le remplacer parce qu’il est défaillant.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  L'autorité de l'Etat, reflet de l’éducation traditionnelle

Je pense aussi que c’est le meilleur moyen de réduire les conflits dans le couple.

père et fils sur un hamac

Peut-être que mon « diplôme » te donnera une idée pour célébrer ensemble la « fête des pères » ou bien simplement les parents que vous êtes ! Un peu de gratitude au quotidien est toujours agréable et bénéfique ! Sur Canva, tu trouveras des modèles à personnaliser 😉 Alors, qu’as-tu envie de célébrer chez toi-même et chez le père de tes enfants ?

Enfin, il se peut que mon article t’amène plus dans le deuil que dans la gratitude, pour x raisons. Dans ce cas, je t’invite à accueillir tes sentiments, ceux liés au thème du père (celui que tu es, que tu as eu, à propos du père de ton/tes enfants). Tu es bienvenu.e pour partager cet article 🙂

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)

4 commentaires

  • Valérie, Madame Pas de Soucis

    J’adore l’idée de ce diplôme, merci pour cet article, et quelle déclaration d’amour touchante !! <3 <3 <3
    J'ai la chance d'avoir aussi trouvé un homme merveilleux qui s'occupe vraiment bien de mon fils : il pose le cadre calmement, est dans la complicité dans les moments de jeu, et est très bienveillant (vis à vis de mon fils comme de moi et de mes horaires de travail décalés !)
    Grâce au travail que j'ai fait sur moi, j'ai réussi à apaiser mon besoin de tout contrôler : c'était difficile au début mais aujoud'hui je sais lui faire confiance pour gérer mon loulou et j'arrive à "lui déléguer" les tâches ménagères, ce qui soulage nettement ma fatigue de maman-qui-faisait-tout et apaise ma charge mentale un max. Je mets des guillemets à "déléguer" car en fait je ne vois plus ça comme une action de "j'ai en charge le sujet mais c'est trop lourd, peux-tu traiter la patate chaude à ma place" mais vraiment comme un travail d'équipe comme un passage de relai sur un 4x 100 m ! Un simple changement dans la façon de voir les choses, mais quel changement !

    • Bastienne

      Merci pour ton témoignage Valérie. En effet, c’est changer de regard et de vocabulaire. Ce n’est plus tant « déléguer » que l’on peut aspirer à faire, mais à « partager », les tâches, mais aussi la charge mentale.

  • Nguyen-The

    Ma fille adore faire des cartes à la main (dessin + lettering). Elle me demande souvent des conseils sur la manière de faire, les couleurs. Toutes les occasions sont donc bonnes pour elle d’écrire ! On a fait ça ensemble hier pour la fête des pères !

  • Anne Prudent

    Quel bel hommage ! Je suis fière, moi aussi, d’être avec l’homme qui partage ma vie. C’est un super papa et un formidable compagnon. Je n’accorde pas facilement ma confiance aux hommes suite à un traumatisme d’enfance (non lié à mon père). Il a su se montrer très patient et délicat.
    Merci et bonne fête à tous les pères 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :