allaitement maternel bébé yeux ouverts
Périnatalité

10 commandements pour réussir ton allaitement

L’allaitement est inné, mais c’est en le pratiquant qu’on apprend ! Il faut environ 4 à 6 semaines pour se sentir à l’aise dans l’allaitement de son bébé.

Cet article va de pair avec celui sur la comparaison lait maternel et lait maternisé (bienfaits du lait maternel, l’historique et la composition du lait maternisé). Si tu choisis de nourrir ton bébé avec du lait en poudre « maternisé », tu peux donc aller visiter cet article qui te renseignera aussi sur comment optimiser cette expérience.

1/ En amont tu te renseigneras et te prépareras

a) Informations à savoir

Bienfaits du lait maternel

Les bienfaits du lait maternel et les avantages à allaiter se trouvent dans cet article.

2 hormones fabriquées dans l’hypophyse indispensables à l’allaitement

Ocytocine : Cette hormone permet le lien d’attachement, la confiance et l’amour. Elle stimule la contraction de l’utérus pour l’accouchement et les glandes mammaires. Elle est stimulée lorsque bébé tète, ce qui permet l’éjection du lait. On peut le sentir avec les picotements au mamelon et les contractions qui remettent l’utérus en place (appelées tranchées).

Prolactine : Lorsque le bébé tète, le message est envoyé à l’hypophyse de la mère que la production peut continuer. C’est ainsi que l’allaitement peut perdurer pendant des mois. La prolactine intervient également dans la croissance, l’immunité et le comportement.

courte vidéo sur le fonctionnement de la lactation au niveau du sein

Le tout début avec bébé

Le bébé allaité perd environ 10% de son poids dans les premiers jours et c’est tout à fait normal. Il dort aussi beaucoup.
Pour un accouchement physiologique, vers la fin du 2e jour et le début du 3ème, il tète davantage et la montée de lait arrive.
Quand il y a eu césarienne, la montée de lait arrive entre le 5e et 7e jour.
En sachant cela, tu pourras baisser ton taux d’inquiétude quand tu entendras différents avis, parfois anxiogènes, à la maternité.

Signes d’une tétée efficace

succions nutritives : amples et régulières
comportement : éveil spontané, bébé se réveille et tète de 8 à 12 fois en 24h
urines : 5 à 6 couches lourdes en 24h
selles : le premier mois, plus de 3 en 24h, molles, jaunes et granuleuses
poids : il prend régulièrement du poids

allaitement maternel photo

Pics de croissance

Le bébé a plusieurs phases pendant lesquelles il va réclamer plus intensément le sein (ou le biberon) pendant ce que l’on appelle ses pics de croissance. Ils se situent aux alentours de 7-10jours, 3 semaines, 6 semaines, 3 mois, 6 mois.

b) Physiquement

Les seins se préparent seuls : ils changent d’apparence et de texture. L’aréole devient plus foncée pour être comme une cible que le bébé pourra repérer plus facilement à la naissance.

Une huile naturelle sort des seins. Ne te frotte pas trop fort ni n’exagère avec le savon pendant les dernières semaines. Parfois, il y a écoulement de colostrum (la première substance que boit bébé avant la montée de lait).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  3 livres qui ont changé ma vie de maman

Si tes mamelons sont ombiliqués (rétractés vers l’intérieur), il y aura besoin de faire une préparation mécanique du sein.

d) Socialement

Chercher une communauté de soutien, de femmes en qui tu as confiance qui ont réussi l’allaitement de leur(s) bébé(s) afin de leur confier tes questions, tes doutes etc.

e) Matériellement

Faire le plein de coussins ou se procurer un coussin d’allaitement va t’aider pour la mise au sein de bébé. Mieux vaut placer correctement bébé au sein, que de tendre le sein vers ton bébé.

2/ Le doute en toi tu ôteras

Pour voir en action le pouvoir de la pensée, mieux vaut deux témoignages qu’un grand discours.

Dans le film La Voie Lactée , une femme témoigne qu’un jour, quelqu’un lui a posé la question combien de temps elle comptait allaiter. Cela lui a mis du doute et après cela, elle a eu moins de lait.

A l’inverse, tu peux voir dans l’extrait vidéo de l’émission Voyage en Terre Inconnue en Mongolie comment une mère a réussi à avoir une montée de lait après l’adoption de sa fille parce qu’elle avait entendu que c’était possible.

Il est donc essentiel de t’entourer des bonnes personnes pour éviter que ton propre doute soit renforcé par celui des autres.

3/ Avec bébé, 5 règles d’or tu respecteras

a) Peau à peau

Le contact physique permet d’activer l’ocytocine. Etre en peau à peau avec ton bébé amène calme, chaleur, régule le rythme cardiaque de ton bébé, éveil ses sens et ses réflexes. Ce contact physique peut être fait par le co-parent ou d’autres personnes proches également.

b) 1ère tétée, 1ère heure

Même si le nourrisson pourrait tenir 24h sans manger après sa naissance (et il n’est pas conçu pour se laisser mourir de faim), la première tétée dans la première heure de vie est bénéfique pour les raisons citées ci-dessus. Pour autant, on ne lui fourre pas le sein dans la bouche, on respecte le rythme de la maman et du bébé.

c) A la demande

Faire téter bébé à la demande ne veut pas dire lui donner le sein dès qu’il émet un son ou pleure. Car il peut aussi exprimer d’autres besoins. Ton instinct maternel te fera sentir si c’est de la faim ou autre chose, et dans le doute, tu peux toujours lui donner et voir comment il réagit. « A la demande » veut surtout dire de ne pas le restreindre s’il a faim, ne pas lui fixer un cadre horaire.

Dans ses premières semaines, le nombre de tétées varie entre 8 et 12 tétées par 24h sans régularité. Il aura aussi tendance à téter plus en soirée et en début de nuit.

Personnellement, je regardais les heures pour me rendre compte de son rythme global et je pouvais ainsi mieux identifier ou deviner s’il s’agissait de pleurs dus à d’autres raisons.

allaitement maternel photo2

d) Dès les 1ers signes de faim

Il est important de ne pas attendre qu’il ait trop faim et lui donner dès les 1ers signes. Cela facilitera la bonne prise au sein, car s’il a trop faim, il risque de s’énerver sur le sein et ça risque de ne pas être plaisant. Les signes sont quand il tire un peu la langue, tète son poing, s’étire.

e) Éviter le biberon

Le biberon n’a pas le même mode de succion que le sein.
Alterner sein et biberon dès la naissance empêche une bonne prise au sein.
De plus, lui donner le biberon nuit à la bonne production de lait.

e) Éviter la sucette

Il est mieux d’éviter la tétine avant les 4 à 6 premières semaines de vie du bébé.  Comme le biberon, ce n’est pas la même prise que le sein et bébé pourrait ensuite blesser le sein. Il pourrait aussi moins s’alimenter vu que la sucette comble le besoin de succion.

4/ Des phrases assassines et regards outragés tu te détourneras

De nos jours, des mères qui allaitent dans des lieux publics sont encore regardées de travers ou insultées. Le film La Voie Lactée montre combien aux Etats-Unis, c’est un fait encore courant malheureusement.

Pour les proches (ou les gens dans la rue) qui ont tendance à être intrusifs en donnant leur avis sur tout et surtout sur ton allaitement, voici cet article de Johanna du blog Amour Maternel qui te donnera des idées pour avoir du répondant.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Podcast n°5, témoignage de Magali, cheminement intérieur grâce à ses accouchements

5/ Les douleurs tu atténueras, la difficulté tu surmonteras

J’ai toujours entendu que l’allaitement n’est pas censé faire mal. J’émets une nuance à ce propos car il y a une vraie sensibilité au départ le temps que le mamelon « se fasse », en tout cas dans mon expérience et celle d’autres mamans autour de moi. Après 1 mois, généralement, ce n’est plus sensible.

Malgré tout, si la douleur est trop vive, il se peut que des crevasses se forment, accompagnées de saignements, qui peuvent ensuite se transformer en lymphangite du sein ou en abcès.

a) Positionnement du bébé et bonne prise au sein

La bonne prise au sein est capitale pour éviter les douleurs (l’oreille, l’épaule et la hanche du bébé doivent être alignés). Sa bouche doit englober l’aréole et pas seulement le mamelon. Pincer cette partie et l’aider en lui mettant dans la bouche. Il doit avoir les lèvres retroussées.

allaitement classique dessin
allaitement classique
dessin allaitement style ballon de rugby
allaitement en ballon de rugby
allaitement allongé classique
allaitement allongé

b) Physiologie du bébé

Le pédiatre vérifiera à la naissance qu’il n’y a pas de frein de langue ou une fente palatine. Le frein de langue nécessite une petite incision par le personnel médical. Plus tôt c’est fait, mieux c’est. La fente palatine, selon sa spécificité peut empêcher l’allaitement.

c) Trucs et astuces pour la douleur

– Mettre des feuilles de choux sur les seins ou des coquillages.

– Utiliser des bouts de sein en silicone. C’est mieux si cela se fait au début de la tétée et seulement de temps en temps pour ne pas que le bébé s’habitue.

– 1 goutte d’huile essentielle sur chaque mamelon après la tétée, de lavande aspic OU de lavande officinale, en massant doucement, pendant 2 à 3 jours.

Sécher le sein à la fin de chaque tétée pour éviter la macération

– Porter uniquement des soutiens gorge en coton et de bonne qualité

– Utiliser de l’eau sans savon pour laver ses seins

d) Trucs et astuces : pas assez de lait, trop de lait, arrêt du lait

Pas assez de lait

Ce n’est parfois qu’une impression parce qu’on ne voit pas ce qu’il prend. Si c’est réel, tu peux faire préparer en pharmacie un mélange d’huiles essentielles (HE) :
– HE foeniculum dulce (fenouil doux) : 1ml
– HE ocinum basilicum (basilic) : 1ml
– Huile végétale de colza : 8ml
Appliquer 4 gouttes sur chaque sein 2 fois par jour. ATTENTION : pas plus de gouttes, pas plus souvent, pas plus longtemps.

Boire de la bière sans alcool et mangez du fenouil, des graines germées de fenugrec,  boire des tisanes à l’anis, augmentent la production lactée.

Trop de lait

Avant de vouloir ralentir ta production de lait, pense au lactarium qui pourra recueillir ton « sang blanc » pour les bébés prématurés hospitalisés.

– Mélange d’huiles essentielles : HE inule (3 gouttes) + HE lentisque pistachier (3 gouttes) + Huile végétale millepertuis (3 gouttes) : appliquer sur chaque sein 3 fois par jour.

– Manger du persil

Arrêter l’allaitement

Se sentir bien avec sa décision est la première des conditions.

Puis il est bon d’arrêter par palier, remplacer une tétée par un biberon, puis 2, puis 4. Le bébé et les seins s’adaptent ainsi doucement.

Manger du persil s’avère efficace aussi.

Tu as arrêté mais ta production reste importante :

– Huile essentielle de menthe poivrée : 2 gouttes sur ¼ de sucre de canne, laisser fondre directement sous la langue, 3 à 4 fois par jour. ATTENTION : la menthe poivrée ne convient pas au bébé (toxique), donc dès que tu en prends, tu dois arrêter d’allaiter.

6/ Du soutien tu recevras

bébé allaité

De ton compagnon (ou compagne) et entourage proche.

Affectif

– Encouragements dans ton choix
– Prendre une pause ensemble
– Massage aux épaules (artères pour une bonne lactation qui passent par les épaules, les tensions à ce niveau peuvent baisser la production lactée)

Matériel et organisationnel

– Faire le ménage, les courses
– S’occuper des aînés
– Faire les repas, lui préparer des collations nutritives (noix, smoothies)

Relais bébé

– Masser bébé
– Le porter
– Le bercer
– Dormir à ses côtés
– Lui faire faire un rot
– Jouer avec lui
– Changer sa couche
– L’apaiser

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Vaccins versus Vie

7/ De l’aide tu solliciteras

Dans les pays où le taux d’allaitement est le plus important, les mères sont aidées par les structures de l’Etat. Car même si allaiter est un acte naturel, c’est un vrai apprentissage. Chaque allaitement a un caractère nouveau car la relation avec cet enfant n’est pas la même qu’avec un autre de tes enfants.

Et puis, les femmes (parfaites et qui gèrent tout) ont parfois du mal à demander de l’aide, donc c’est l’occasion de changer ses habitudes.

Associations

Il existe une association présente dans plus de 70 pays dans le monde. Voici le lien pour l’association française: La Leche League.

Il existe 140 antennes en France, avec 320 animatrices et 110 mères en formation (données fin 2021). Le numéro national est : 01 39 58 45 84, disponible 7j/7.

Et tu trouveras diverses associations au niveau local. Je te laisse le soin de chercher ce qui existe dans ton département. 

Globalement, je t’invite à demander conseil à des infirmières-puéricultrices plutôt qu’à des sages-femmes, sauf si elles sont spécialisées dans l’allaitement.

Tu peux également contacter une conseillère spécialisée dans l’allaitement maternel et la lactation (IBCLC) a reçu une formation spécifique (même si potentiellement puéricultrice ou sage-femme à la base). Tu peux en trouver dans ta région en allant sur ce site internet.

Blog et programmes en ligne

Johanna a créé un blog « Amour Maternel » spécialisé dans l’accompagnement des femmes qui allaitent avec des formations en ligne. J’ai eu l’occasion d’en acheter une pour mon 2e car j’ai eu quelques doutes et questions. J’ai apprécié ses vidéos et les conseils donnés, qui m’avaient alors, amené de la clarté.

8/ Le tire-lait tu utiliseras (ou pas !)

Si tu reprends le boulot à l’extérieur de ton domicile, ou que tu décides tout simplement de faire garder ton bébé pour avoir du relais, ce serait dommage d’arrêter l’allaitement.

Tu as la possibilité de louer un tire-lait à la pharmacie sur ordonnance (généralement à renouveler toutes les 10 semaines). Attention à prendre des téterelles adaptées à ton aréole.

Pour y parvenir, l’idéal est de penser à ton bébé d’amour, d’exprimer ton lait (plus joli que « tirer » non ?) à la place d’une tétée ainsi que dans des moments où tu sens une montée de lait (par des picotements et des seins plus gonflés).

9/ Bien tu mangeras et dormiras

Pour produire du lait en quantité et qualité, c’est la base. Etant sujette aux insomnies, je sentais de manière flagrante que dans ces moments, j’avais moins de lait.

Manger et boire de tout, en évitant l’alcool puisque ça passe dans le lait.

Si ton bébé souffre d’allergie, il est probable que tu doives faire la détective pour identifier quel(s) aliment(s) sont en cause dans ton alimentation. Une connaissance a dû arrêter les œufs par exemple. Tu peux consulter mon article au sujet des allergies.

Attention à l’ail dont le goût passe dans le lait et n’est pas spécialement apprécié des bébés. Le fenugrec en revanche, en plus d’être « galactogène », aurait un petit goût de sirop d’érable selon ma formatrice « doula » québécoise 😉

10/ Pour l’endormissement et les pleurs tu éviteras

Même si l’allaitement est très pratique pour endormir ou calmer bébé, cela a plusieurs conséquences négatives :

– son besoin de décharge émotionnelle risque de ne pas être assez comblé. Tu peux voir à ce sujet mon article sur les pleurs des bébés.

– il risque de prendre l’habitude de se réveiller souvent la nuit pour téter et votre sommeil en pâtira, surtout si tu fais un allaitement long. Je te dis ça en connaissance de cause 😉

Ce piège peut être le même avec l’emploi de la sucette, des doudous à l’excès, du pouce, et de tout autre mécanisme de contrôle décrit par Aletha Solter (cf article).

Et voilà, tu es parée pour démarrer ton allaitement en étant renseignée et potentiellement plus sereine ! Tu peux faire passer cet article aux jeunes couples ou aux femmes enceintes que tu connais 🙂

Sources :
Formation doula école Cybele
Visioconférence avec Intervenantes sur l’allaitement organisée par la CPAM du Tarn
Ma bible des huiles essentielles de Danièle Festy

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)

5 commentaires

  • Mélanie

    J’adore la façon dont est rédigé l’article ! Et j’aurais tellement aimé tomber sur ce type de lecture quand j’ai allaité mes 2 enfants, cela m’aurait évité pas mal d’interrogations et de stress ! Merci pour toutes les mamans et les futures mamans !

  • Miss Obou

    Merci pour ce bel article! L’allaitement me rappelle plein de bons souvenirs. Les mauvais sont comme envolés. cette phase de peau à peau, proximité maximal avec mes loulous a réparé des accouchements « râtés » (de mon point de vue) et m’ont fait vraiment me sentir maman!

  • Chloé

    Chaque fois que j’entends une maman qui n’a pas pu allaiter à cause de mauvais conseils de la part de l’entourage te de certaines personnes du corps médical, ça me met vraiment en colère !! Merci pour ces conseils qui permettront à des mamans et futures mamans d’éviter de tomber dans ces pièges, et de croire en leur capacité à allaiter leur bébé…

  • Miren

    Merci beaucoup! Cet article est un condensé de tout ce que j’aurais aimé savoir avant d’allaiter mes enfants. C’est vraiment bien de pouvoir trouver de telles ressources avant d’accueillir son enfant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :