abre généalogique
Communication,  Introspection

Comment gérer la relation avec les grands-parents et beaux-parents ?

La relation avec les grands-parents et beaux-parents…comment est-elle chez toi ?

Es-tu du style à voir tes parents ou tes beaux-parents tous les dimanches ? Ou bien 1 fois par mois ?

Peut-être qu’au contraire, tu ne les vois pas souvent, par choix, ou bien parce que la distance géographique est trop importante.

Peut-être encore que tes parents sont décédés, dans ce cas, il n’y a pas de relation à gérer, mais peut-être un deuil, ce qui est un autre sujet.

En revanche, tu as peut-être des beaux-parents, les parents du compagnon/de la compagne, et même le compagnon/la compagne de tes parents remariés.

En général, il faut faire avec la variable « famille », que l’on peut étendre également aux oncles et tantes, aux cousins et cousines éloignées etc ! Car l’influence de tout ce petit monde peut être plus ou moins importante et plus ou moins pesante.

Est-ce fluide et simple ? Y a t-il des non-dits ? Des fonctionnements automatiques ? Tes blessures d’enfants ressortent-elles quand tu vois tes propres parents se comporter avec tes enfants ?

Tu es bienvenu.e pour écrire en commentaire de l’article ta manière de vivre les choses.

Petit manuel de survie à l’usage des parents côtoyant (ou non) les grands-parents de leurs enfants

Cet article a pour intention de te présenter le petit « guide de survie » que j’ai créé pour t’accompagner dans ces relations spécifiques et parfois délicates.

C’est un sujet qui m’a paru essentiel en voyant combien il avait eu et a encore parfois de l’importance dans ma vie, et comment certaines personnes autour de moi peuvent être impactées par ce sujet également.

Autorité parentale

Avant de parler des grands-parents de l’enfant, il m’a paru important d’aborder le rôle des parents avec la notion d’autorité parentale et ce que cela recouvre au niveau juridique dans les cas de figure suivants :

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Mon enfant peut-il tout choisir ?

– reconnaissance ou non de l’enfant par le père

– cas d’adoption

– qui décide pour tels actes

– ce qu’il se passe en cas de séparation

– l’exercice exclusif de l’autorité parentale

– le retrait de l’autorité parentale

– la délégation d’autorité parentale

Ensuite, je donne une définition de ce que recouvre l’autorité parentale au niveau éducatif. Je la distingue du soin et de la protection avec des exemples à l’appui car il y a souvent des confusions entre les deux.

Autorité des parents quand leurs enfants sont adultes

Le lien de parenté est présent, mais la relation d’autorité n’est plus censée l’être.

C’est important de prendre conscience de cela et de l’appliquer afin d’être un adulte « pilier » pour son propre enfant.

Intervention des personnes extérieures aux parents auprès de l’enfant

Ce cas de figure est revenu dans ma vie à plusieurs reprises dont récemment. Je l’aborde dans cet article sur ma vie en collectif.

Je remets quelques points sur les «  i  » afin de guider les parents vers un positionnement juste.

Cas pratiques

J’ai voulu aborder différents cas de figure, avec à chaque fois des exemples vécus ou entendus.

1- Les grands-parents (ou les beaux-parents) vous infantilisent, prennent votre place, sapent l’autorité que vous avez sur vos propres enfants, donnent leur avis sur tout…

De nombreux exemples dans ce paragraphe !

2- L’enfant est gardé par ses grands-parents

Quoi accepter ? Quoi refuser ? Quel type d’autorité peuvent-ils exercer ?

3- Les grands-parents exigent d’avoir leurs petits-enfants, ou bien vous leur exigez de les garder

4- Quand un rapport de redevabilité s’installe

Cela correspond aux dettes inconscientes, aux relations de dépendance, qui peuvent à terme nuire à la relation.

5- Les grands-parents qui prennent leurs petits-enfants pour des « doudous »

6- Le cas où vous, parents, refusez catégoriquement le contact entre vos parents et vos enfants (ou l’inverse également)

5 clés pour vous aider dans la relation aux grands-parents et beaux-parents

1-Oser regarder sa famille en face et sortir du modèle éducatif reçu

2-Se renseigner, actualiser ses connaissances, se faire confiance

3- Apprendre à poser ses limites en amont

4- Apprendre à communiquer

Je donne des clés de la méthode Espere de Jacques Salomé, et les bases de la Communication Non Violente.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  VDM...ère !

5- Soutien juridique en cas de conflit important

Grâce à quoi ce petit manuel a t-il été écrit ?

Je voulais à travers cet article, donner davantage de détails sur ce que tu peux attendre de ce guide ou non.

Je donne des informations reçues pendant ma formation en coaching parental (surtout concernant l’aspect juridique), de ma formation en pratique épigénétique méthode Noguès (notamment pour remettre certaines notions à la bonne place en chacun, réduire les confusions au niveau de la place et du rôle de chacun dans la famille). Je me suis inspirée de mon expérience et de celles d’autres personnes autour de moi, et du livre Le nouvel art d’être grand-parent. Il aborde essentiellement l’historique du fonctionnement des générations précédentes dans les pays occidentaux et la pluralité des types de relations qui existent avec de nombreux exemples.

Il me paraît complémentaire de mon propre guide, selon ce qui t’intéresse bien-sûr. J’ai axé le mien sur des pistes concrètes de positionnement et de respect de la place et du rôle de chaque individu dans la famille.

Le petit manuel est au format pdf en vente sur la boutique à 9€. Tu peux aussi faire passer l’information à des parents en difficulté sur ce thème, autour de toi !

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :