Connaissance de soi,  Soin

Comment guérir le transgénérationnel ?

Le transgénérationnel, c’est quoi ?

Quand on naît, on est… ! On atterrit dans un certain contexte familial et sociétal qui impacte notre vie et celle de nos descendants. On est le fruit d’un héritage « transgénérationnel », c’est à dire des générations qui nous ont précédé. On hérite de la génétique (dont les maladies génétiques) mais également des traumatismes vécus au dessus de nous. C’est le concept de l’épigénétique qui montre qu’il existe une transmission de l’expression des gènes, c’est à dire sur leur lecture, et pas sur l’écriture (la séquence d’ADN).

Voici un exemple pour rendre cela plus concret : Une étude a comparé 32 survivants de l’Holocauste et 22 de leurs enfants avec des sujets témoins.

Les premiers avaient un taux de méthylation différent que dans le groupe témoin. La méthylation du gène, c’est lorsque le gène est rendu silencieux, il n’est donc pas lu correctement. En l’occurence, c’est le gène FKBP5, lié au syndrome de stress post-traumatique et à la dépression. Ces personnes étaient donc potentiellement plus à risque de dépression.

Voici un autre exemple via une vidéo qui montre une autre de ces « cicatrices » dans l’ADN, avec le cas de l’inceste. Voir à ce propos mon article sur l’inceste que j’ai complété avec le livre d’une amie qui vient d’être publié.

Peut-être fais-tu partie des personnes qui ont beaucoup « travaillé «  sur elles et qui éprouvent encore des symptômes inexpliqués ? des angoisses particulières? des blocages qui reviennent en boucle ?
Peut-être vois-tu chez tes enfants des attitudes qui t’interpellent, qui te font penser à un membre de ta famille ou que tu n’expliques tout simplement pas ?
Tu sens des limites à la « parentalité positive » ?

Je suis partisane de la pensée que tout ne vient pas de nous « les parents », mais d’un contexte familial global, systémique. Nous ne sommes pas aussi libres que nous ne voudrions l’admettre. Et je pense aussi que tout ne vient pas des enfants, de leur spécificité propre.

Prendre connaissance et conscience de cette influence est le premier pas pour nous libérer, vraiment ! Et plus je travaille avec ces méthodes, plus j’aide mes enfants dans leurs difficultés qui mettent en lumière ce transgénérationnel. En fait, ce sont eux qui m’aident à les voir, à travers leurs symptômes et comportements ! 

Ainsi, le but du jeu n’est pas de chercher à éviter cet héritage à tes enfants, car d’une certaines manière, leur âme a choisi de venir dans ce contexte. L’idée est plutôt d’observer qui est ton enfant et de « nettoyer » un héritage qui deviendrait trop lourd pour toi et pour eux, un héritage qui vous empêche l’un et l’autre d’exprimer pleinement votre potentiel.

Guérir le transgénérationnel à la lumière du Passé

Recherche généalogique et psychogénéalogie

informations sur ta famille à trouver sur les archives départementales et différents sites internet dédiés

Le traumatisme transgénérationnel est étudié en Psychogénéalogie dont Anne Ancelin Schützenberger, psychologue, psychothérapeute et universitaire française, en est à l’origine.
“Si la vérité lui est dite, l’enfant a toujours l’intuition de son histoire. Cette vérité le construit”. 

Si le sujet t’interpelle et te passionne, voici à la fin de cet article de blog de nombreuses références littéraires
Voici également un article de ma soeur dont je parle plus bas, qui répertorie les meilleurs sites pour retrouver sa généalogie et son service qui associe recherche dans la matière et sur un plan vibratoire.

Pour identifier un traumatisme transgénérationnel, un praticien en psychogénéalogie demandera un génogramme, qui est une représentation graphique de ton arbre généalogique jusque’à 7 générations. Il comporte les informations suivantes : noms, prénoms, dates importantes (naissance, mariage, divorce, décès), maladies, professions. 

Une fois cela fait, le génogramme est transformé en génosociogramme, qui contient en plus les faits marquants de la famille : accidents, naissances (IVG, fausses-couches, enfants adultérins, morts en bas âge), suicides, malades graves, séparations, remariages, évènements et faits marquants (guerre, immigration, faillite, inceste, alcoolisme, abus, épidémie etc), liens familiaux (rancune, colère…).

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  La parentalité positive agrémentée de spiritualité

Amener à la conscience les faits familiaux peut être libérateur à bien des égards. Mais je m’interroge sur « dans quelle mesure est-ce libérateur? jusqu’à quel point? ». Car les informations peuvent ne rester qu’au niveau intellectuel et non conduire à une libération émotionnelle et cellulaire. N’ayant rencontré que la Pratique en Epigénétique, dont la créatrice, Marie-Françoise Noguès a d’abord étudié la psychogénéalogie, je peux juste te rapporter qu’elle exprimait qu’un des pièges de la psychogénéalogie est de rester bloqué dans le passé et/ou de se donner des excuses pour ne pas avancer dans sa vie « j’ai vécu tel trauma, c’est pour cela que je ne peux pas arriver à faire telle chose aujourd’hui ».

Constellations Familiales

Dans la même lignée (c’est le cas de le dire!), les constellations familiales permettent de mettre en lumière l’inconscient familial (évènements non-dits et cachés), les dynamiques cachées à l’origine des souffrances et s’en libérer, replacer chaque membre de la famille à la bonne place.
Elles peuvent être utiles pour des : problèmes relationnels et professionnels, stress et burnout, manque de confiance en soi, colère, rancoeur, douleurs physiques et tensions, manque d’énergie, dépendances et troubles alimentaires, dépression et deuil, insomnies…

Les constellations familiales s’effectuent en groupe d’inconnus, elles sont guidées par un thérapeute en constellations familiales (généralement formé par la méthode de Bert Hellinger, le fondateur de cette thérapie dans les années 1990). La personne qui demande une constellation « le constellé » le fait pour une question et une problématique particulière qu’elle rencontre dans sa vie. La constellation va lui apporter une réponse et la libérer. Le « constellé » choisit des « représentants » (qui représentent les membres de sa famille) et les dispose dans l’espace dédié. Cette représentation révèle une situation (liens, sentiments) et des blocages éventuels. Le thérapeute guide le constellé par certaines questions et aide à ce que chaque représentant soit à sa juste place. 

Pour avoir été représentante aux constellations d’autres personnes, j’ai trouvé cela incroyable de me laisser guider par ce que je ressentais, je n’étais plus « Bastienne » mais le membre de la famille auquel on m’avait assigné, et cela faisait toujours sens pour la personne qui venait avec sa problématique. Etre représentant permet aussi de voir si la situation nous fait écho, de mettre de la clarté sur nos situations personnelles, d’avoir un début d’apaisement…

J’ai également eu l’occasion d’être constellée pour une situation professionnelle et cela m’avait bien renseigné et aidé à voir la situation autrement, avec un certain recul et des pistes d’actions à mettre en place, notamment dans mon comportement et ma communication.

Je fais une parenthèse sur le thème de la famille au sens large pour te donner l’information d’un document que j’ai créé afin de te permettre, en tant que parent, de vivre des relations avec les grands-parents et les beaux-parents afin que chaque personne soit à sa juste place, d’expliquer le concept d’autorité parentale, et de donner des astuces de communication quand des difficultés relationnelles se présentent.

Acte symbolique de restitution 

Ma formatrice en coaching parental m’a enseigné les démarches symboliques venant de la méthode ESPERE de Jacques SALOME, que l’on peut réaliser pour guérir notre passé pour clôturer des situations inachevées et/ou prendre soin des blessures anciennes qui se réactivent aujourd’hui. Parmi celles-ci, il y a la démarche de restitution qui consiste à rendre à l’autre symboliquement ce que l’on a reçu et qui nous a causé du tort

Ce protocole me paraît adapté pour des évènements vécus en tant qu’enfant et adulte, mais l’on peut tout à fait imaginer le vivre après une constellation familiale qui mettrait en lumière le vécu transgénérationnel d’ancêtres que tu n’as donc pas connu.

Protocole

  • choisir ou fabriquer un objet symbolisant le comportement violent ou mauvais pour moi
  • écrire une lettre pour expliciter et accompagner ma démarche
  • y replacer les faits tels que perçus par moi
  • nommer les ressentis
  • expliciter; par exemple « j’ai symbolisé cette parole par cette feuille sur laquelle j’ai noté ce qui était violent pour moi, je te la rends symboliquement pour ne plus la porter en moi. Je ne le fais pas contre toi, mais pour moi. »
  • envoyer la lettre à la personne concernée; si celle-ci est morte, il est possible de lui amener sur la tombe; si la personne est inconnue, il est possible d’amener cette lettre sur le lieu des faits. Personnellement, j’ai parfois fait cela et brûlé la lettre ensuite.
  • si l’on est l’auteur de violence, on peut inviter la victime à nous restituer symboliquement ce poids.
Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Comment diminuer les conflits lors des repas ?

Préalable au protocole

  • démarche qui se fait POUR soi, pour ne pas garder ce qu’il y a de négatif en soi, et PAS CONTRE l’autre. Donc il ne faut pas qu’il y ait d’agressivité ou de rancoeur envers la personne, sinon, ça ne sera pas juste.
  • être sans attente de réponse ou de réaction, car le but n’est pas de demander des explications ni de changer l’autre. Il s’agit uniquement de rendre ce qui a été déposé sur soi et que l’on ne veut plus. L’ouverture au dialogue en sera facilitée si ces conditions sont respectées.

Transgénérationnel vibratoire et libération des défunts

ghost sister 😉 (private joke)

Le transgénérationnel vibratoire, quésako ?

Cela correspond à tous les liens parasites et/ou toxiques d’une même lignée, entre les morts et les vivants, et entre les vivants également. Mais ce sont aussi, toutes les loyautés inconscientes, les mémoires de vie, tout le terreau familial qui, même s’il est la base de notre appartenance, peut nous alourdir encore aujourd’hui.

C’est la spécialité de ma soeur, médium passeuse d’âme.

Il existe plusieurs sortes de médiums, et qui utilisent différents canaux clair-ressenti, clairvoyance, clair-audience etc. J’ai remarqué qu’ils ont généralement leur spécialité, non en fonction de leur cursus universitaire (qui n’existe tout simplement pas, hahaha) mais de leur sensibilité, leur histoire terrestre et d’âme. 

Etant très proche de ma demi-soeur, nous cheminons ensemble depuis des années. 

Elle, son « truc » (loin d’être rigolo au quotidien d’ailleurs!), ce sont les âmes des défunts, des « âmes avortées du futur » de ceux qui auraient pu s’incarner (suite à IVG, fausse-couche) et également des bulles vibratoires des émotions réprimées et autres mémoires. Tu peux en savoir plus en allant voir son article de blog qui résume toutes les catégories de fantômes qu’elle a rencontrées ! Elle s’occupe aussi d’enlever les liens toxiques (qui relient les vivants aux vivants, ou bien aux âmes des défunts de la lignée) qui empêchent le potentiel de la personne de s’exprimer pleinement.
En parallèle du soin vibratoire, elle peut s’occuper de faire les recherches généalogiques pour vous !

Ses découvertes sont juste incroyables d’efficacité car elle agit sur la vibration à l’origine de la disharmonie. Car quand l’émotionnel tourne en boucle, la source du problème se trouve généralement sur un plan encore plus subtil. 
Ce subtil correspond à l’information qui gère le programme. Si on essaie de modifier le programme mais que l’information de base est erronée, on se retrouve sans cesse avec le même problème.

Ce qu’elle déloge permet donc un nettoyage en profondeur, mais il est essentiel de faire un travail sur l’émotionnel en parallèle pour enclencher une véritable libération.

Je ne sais pas dans quelle mesure les constellations familiales libèrent la personne, ni si les âmes défuntes s’en vont vers la lumière également, comme dans les soins que ma soeur fait. L’important est au final que la situation s’arrange, qu’il y ait un réel mieux-être, même si tu « n’y crois pas » à la base !

Plus j’avance et règle des choses sur le plan émotionnel, et plus je perçois finement un plan plus subtil. Mes émotions, celles de mes enfants ainsi que les difficultés que je rencontre avec eux me renseignent énormément. 

Guérir le transgénérationnel à la lumière du Futur

J’ai rencontré la pratique en épigénétique en 2009. A l’époque, cela s’appelait « biogénéalogie », et puis Marie-Françoise Noguès, la fondatrice de la méthode, l’a renommé Pratique en Epigénétique. Ses découvertes sont avant-gardistes car elles ont généralement été vérifiées par les chercheurs et revues scientifiques plusieurs années plus tard. 

J’en ai parlé plus haut, mais dit autrement, l’épigénétique est l’étude des influences externes sur l’expression des gènes, qui est transmissible de génération en génération, et réversible. La génétique étudie le livre, et l’épigénétique étudie comment chacun interprète l’histoire !

La pratique en épigénétique est une méthode d’apprentissage qui utilise la plasticité cérébrale pour que la personne puisse créer de nouveaux chemins dans son cerveau, différents de ceux qu’elle a appris jusqu’alors et qui la desservent à ce jour

Elle décrypte les symptômes, les comportements, l’histoire de vie en ce qui doit être appris, en avantage à vivre ce que la personne vit. 

Le focus n’est donc pas mis sur les évènements du passé et les raisons de sa problématique. D’ailleurs, ces évènements sont généralement identifiés par une grille de profils (appelé le langage génique) qui lui font dire que tel évènement conduit généralement à telle maladie ou tel comportement. il ne s’agit donc pas d’un décodage biologique, dont l’interprétation est symbolique.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Réaliser son thème de naissance maya

Ici, le focus est mis sur ce que la personne a intérêt à apprendre de différent, pour aller mieux, tout simplement. Car entre savoir et aller mieux, que préfères-tu ?

La conséquence de ce travail est un impact positif sur l’acétylation des gènes (la lecture des gènes) donc le fait de retrouver son plein potentiel inné

Le cerveau a la mémoire du futur pour réadapter nos acquis au service de l’inné.

Marie-Françoise Noguès

Les recherches en épigénétique montrent également qu’il sera possible d’utiliser des traitements pharmacologiques pour créer une épimutation, c’est à dire, faire en sorte que le gène soit acétylé, donc actif. Guettons donc les sciences qui mettront à jour de nouvelles thérapies pour le plus grand bien de l’humanité (enfin, « pour le plus grand bien »: à voir selon ce qu’en dit notre discernement !)

Un bon dosage Passé et Futur pour régler l’impact du transgénérationnel

Je pense qu’il est important de ne pas se focaliser uniquement sur une pratique sur une seule ligne de temps, mais d’avoir un bon dosage de tout cela.

Pour cela, je te cite 2 exemples concernant notre vie de famille :

Impact du transgénérationnel sur le corps physique, 1er exemple

Mon deuxième garçon, dans ses étapes de développement, a réussi à marcher à 4 pattes relativement « tard », c’est à dire après 1 an. Le commun des mortels me disait juste d’attendre. L’ostéopathie et la biokinergie n’y ont rien fait, il n’y avait aucun problème physiologique apparent. 

Comment cela a t-il pu se régler ?

  • Par la libération d’un fantôme familial (décès d’une de mes tantes à 11 ans et avant cela, amputée d’une jambe) grâce à mon intuition et à la spécificité médiumnique de ma soeur. Le lendemain de la libération, mon fils marchait à 4 pattes ! J’ai écrit un article à ce sujet.

Par la suite, d’autres pratiques ont fait sens autour de cette étape du 4 pattes et de la marche : 

  • Compréhension grâce à une thérapeute en pratique en épigénétique de ma difficulté du moment à me mettre en mouvement, qui devait donc impacter mon fils. 
  • Un soin énergétique à distance qui a levé d’autres blocages sur mon fils, sur un plan subtil (je ne sais quel corps subtil était concerné) d’une difficulté au niveau du cervelet (concerné par l’apprentissage des mouvements) lors de sa naissance (un peu trop rapide pour lui). 

Impact du transgénérationnel sur le corps émotionnel, 2e exemple

Mon fils aîné (de 7 ans à l’heure de l’écriture de l’article) a une tendance colérique, rigide, qui accepte mal la frustration. Il a ce fond là, ce fonctionnement. Depuis tout petit, lorsqu’il se met en colère, il a tendance à se boucher les oreilles et ne plus rien écouter, même lorsque ma seule intention est de l’écouter, d’entendre ce qu’il se passe pour lui et que je suis calme! Récemment, son arrière-grand-père paternel est décédé. L’ambiance était un peu électrique dans la maison, je sentais qu’il fallait aider cet homme à « partir » plus haut.
Résultat des courses : Le soin de mon compagnon avec ma soeur a, en plus, aidé l’arrière-arrière grand-père à partir, chez qui elle sentait un tempérament de type « adolescent qui ne veut rien entendre », un peu comme mon fils, « rebelle pour tout ».
Dans ce cas précis, j’ai d’abord fais attention à regarder le comportement normal et adapté à sa tranche d’âge, à observer et connaître mon enfant. Puis en voyant son comportement exacerbé, exagéré, j’ai eu l’intuition de l’impact du défunt. C’était relativement facile à trouver avec cette donnée. Ce n’est pas toujours le cas.
Depuis cette libération, il peut toujours partir au quart de tour dans la colère, mais « bizarrement », il ne se bouche presque plus les oreilles.

Aujourd’hui, au vu des nombreux autres exemples dans notre vie de famille, je suis certaine que l’invisible, l’impalpable, a autant de poids que la matière, si ce n’est plus, si l’on considère que l’esprit précède la matière.

Et toi, as-tu conscience de l’impact du transgénérationnel sur ta vie et celle de tes enfants ?

Sources :
PasseportSanté sur le traumatisme transgénérationnel
AgoraAcadémie sur le transgénérationnel et la psychogénéalogie
Psychologue.net sur le travail en psychogénéaologie
Blog d’un psychologue avec les références littéraires sur la psychogénéalogie
VDMédium


Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)

4 commentaires

  • alice

    Merci pour cet article riche!
    Et oui, moi aussi, j’oeuvre à harmoniser mon arbre généalogique: je suis comme ta soeur, passeuse d’âme et guérisseuse.
    Et oui, il y a tellement d’écho entre nous et nos enfants et aïeuls.
    Une fois, j’ai travaillé à libéré un de mes ancêtres empoisonnée par ses parents pour avorter de force…
    et ici ma mère comme moi et ma fille n’arrivons pas à avaler les « cachets ».
    Après ce soin, ma fille m’indiquait ressentir un changement dans sa bouche et sa façon de manger !!! Alors qu’elle n’était pas au courant.
    Merci pour cet article Bastienne!

      • Delphine

        Merci Bastienne,
        Ton article est top, vraiment a la pointe de ce qui est possible aujourd’hui. J’y découvre les preuves et les innovations scientifiques tout comme l’ouverture spirituelle dans ce domaine du transgenerationnel. Et merci pour les exemples parlants et toutes ces infos.
        J’ai découvert et plongé dans ce domaine par la lecture du livre de Salomon Sellam, le syndrome du gisant.
        La simple lecture m’en a été thérapeutique. Je l’ai remarqué directement avec ma fille aînée, beaucoup moins stressée par l’école, elle a inversé la courbe d’un absentéisme scolaire qui semblait vouloir s’installer. Évidemment elle ne connaît ni ce livre, ni les évènements familiaux que j’ai mis à jour à la lecture de ce livre.
        Tellement primordial de connaître nos racines et savoir d’où nous venons pour savoir vers où aller !

        • Bastienne

          Merci pour ton commentaire et ta contribution grâce à la référence de ce livre. ça me dit quelque chose ce titre, je m’y attarderai un de ces 4. Je suis bleuffée de lire que rien que sa lecture a été thérapeutique et a aidé ta fille également !! J’adore ce genre d’exemples vivants qui illustrent et complètent mes propos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.