Communication,  Périnatalité

3 livres qui ont changé ma vie de maman

Cet article entre dans le cadre de l’événement inter-blogueurs 2021 sur le thème “3 livres qui ont changé ma vie”, organisé par Olivier Roland, la personne qui me donne les clés pour construire ce blog.

Il a notamment écrit un article sur les 4 livres indispensables de développement personnel qu’il recommande (dont un sur le même thème du premier que je présente ci-dessous).
Je reprends d’ailleurs la phrase de son article qui explique ce qu’est le développement personnel:

Le développement personnel est la pratique consciente consistant à s’améliorer, grandir, bref se développer, dans les domaines de la vie qui nous importent afin de devenir plus libre et plus heureux.

J’ai eu envie de participer à cet événement car les 3 livres que j’ai choisis sont des ouvrages importants qui concernent 2 catégories importantes de mon blog : Communication et Périnatalité.

Communication, résoudre les conflits

C’était en 2009, j’avais 24 ans.

Je me vois assise sur le lit de ma jolie petite chambre, en train de lire ce fameux bouquin, dans le foyer de jeunes travailleurs toulousain où j’avais débarqué après mon dernier séjour en Amérique du Sud, l’Argentine, mon pays de cœur « que sé yo ! »

Quelques jours auparavant, j’étais entrée dans la librairie voisine et avais demandé :

« Auriez-vous un livre sur la communication ? »

Je venais sans doute de me disputer une énième fois avec ma mère au téléphone, ou bien je voulais me donner une chance que ma relation amoureuse naissante fonctionne bien. Ou bien les deux à la fois.

La libraire me tendit un livre sur la Communication Non Violente de Marshall Rosenberg. Il retint mon attention. Ce n’était pas le plus connu Les mots sont des fenêtres (ou bien des murs), mais un dialogue entre l’auteur et une journaliste qui s’intitule Dénouer les conflits par la Communication NonViolente.

Je me souviens encore des larmes qui coulaient sur mes joues pendant ma lecture et m’être dit « Ouah, mais alors, c’est vraiment possible de vivre des relations pacifiées et d’entrevoir une possibilité de paix sur cette planète de fous ?! ».

Ce type-là faisait des médiations entre gangs aux Etats-Unis et entre Israéliens et Palestiniens, au cœur de situations d’une extrême violence !!

Je devais en savoir plus, me former, bref, agir !

Je ne me doutais pas encore que cet apprentissage allait transformer la conscience que j’ai des mots, mon rapport aux autres et à moi-même, et permettre une relation de qualité avec mon compagnon et mes enfants.

Retrouver sa puissance de femme à travers l’enfantement

En 2015, alors enceinte de mon premier enfant, je rejoins un collectif d’habitats, ou « éco-hameau ». Y vivent des femmes qui ont toutes ou presque accouché à la maison, avec ou sans assistance médicale. C’est quand-même pas très courant de vivre une telle expérience, alors avoir autant de personnes ayant la même et au même endroit, c’est un vrai trésor !

En plus de cette transmission orale, on me conseilla de lire Le guide de la naissance naturelle, retrouver le pouvoir de son corps d’Ina May Gaskin.

Un nouveau monde s’ouvrit réellement à moi. Les centaines de témoignages contenus dans ce livre de 500 pages me confirmèrent que ce n’était pas une lubie de quelques hurluberlues de mon collectif. 

Faire le choix d’accoucher naturellement est une décision qui demande un engagement profond, une introspection pour explorer son potentiel et ses peurs. Cela va à l’inverse de « se faire accoucher par un obstétricien ». Là, on prend les choses en main, ou disons plutôt que l’on décide de laisser notre nature de femme s’exprimer.

Le livre donne une grande variété de témoignages pour voir le champ des possibles en matière d’enfantement. Il m’a aidé dans mon processus de confiance pour vivre un accouchement naturel, à la maison.

Parentage proximal

Je vais tricher pour ce paragraphe car en réalité, je conseillerais en tout 4 livres et non 3.

Avant d’entrer dans ce collectif, nous étions invités à lire Le concept du Continuum.
L’auteure rapporte son expérience de vie au sein d’une tribu d’Amérique du Sud et plus particulièrement le lien parents-enfants. Elle y évoque combien les bébés ont besoin de contact physique dès la naissance et d’être accompagnés (par le portage ou proximité physique, l’allaitement, mais aussi l’observation et la participation aux tâches des adultes).

Lorsque le stimulus est laissé sans réponse, les forces du continuum supposent qu’il n’y a pas de bébé et que l’élan d’attachement doit être annulé. Quand, tout à coup, l’hôpital moderne, après des heures ou même seulement des minutes, rend le nouveau-né à sa mère, elle se culpabilise d’être incapable de “cajoler” ou “d’aimer son bébé à la folie” et souffre d’une tragédie civilisée classique appelée “dépression post partum normale”… juste quand la nature l’avait au mieux préparée à un des événements émotionnels les plus profonds et les plus influents de sa vie.

Jean Liedloff – Le concept du continuum
Père et fils (2ans), le concept du continuum dans notre style

Finalement, c’est LE livre qui, pour moi, montre combien l’Homme occidental s’est éloigné de son inné et de son instinct, et qui témoigne de pratiques pouvant l’y reconnecter. Beaucoup de maux de nos sociétés n’existent pas dans ces tribus et selon l’auteure, pourraient être amplement diminués en retrouvant ce lien à notre nature d’être humain, tout simplement.

Alors que le livre de Jean Liedloff est sous forme de récit, le deuxième livre qui va dans le sens du parentage proximal est un parmi les nombreux écrits par Catherine Dumonteil-Kremer : Elever son enfant autrement.

De l’haptonomie au “co-dodo “, du portage de bébé aux pédagogies alternatives, l’auteure donne des pistes pour aider les parents à faire des choix d’éducation cohérents et respectueux de l’enfant. Ce livre a été une belle source d’idées supplémentaires, et de ré-assurance théorique par rapport à ma pratique qui allait déjà dans ce sens.

Je t’invite à continuer ton petit tour des articles et à laisser un commentaire à propos de celui-ci, si ça te dit 🙂

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)
  •  
  •  
  •  
  •  

9 commentaires

    • Bastienne

      Pas certaine de cette information; mais je ne serais pas étonnée qu’il y ait des similitudes puisque ce sont des manières d’accompagner les êtres humains dans un profond respect de la vie et de leur rythme propre.

  • Mélanie

    Wouah, super article, tu m’as vraiment donné envie de lire les livres sur la communication NonViolente et le Concept du continuum ! Ils ont l’air tellement riches d’enseignements sur comment vivre en paix dans ce monde si dur ! Merci pour ces partages !

  • Anonyme

    J’ai également lu le livre sur la communication non violente de Marshall Rosenberg, c’est un livre qui marque et nous apprend énormément de choses sur la communication. Chaque mot, chaque tournure de phrase sont importants. C’est une perle.

    Cet article m’a donné envie de lire le concept du Continuum 🙂

  • caroline

    Hello, merci pour ton partage.

    je e peux qu’adhérer au preier sur la communication non violente : un principe que j’ai découvert alors que j’étais manager et que jeme formais à la résolution d econflits, et que je transmets maintenant aux personnes lors de coachings individuels. Et en plus, je l’utilise dans mon quotidien, avec mes relations et mes enfants ados 😁

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.