Périnatalité

Podcast n°5, témoignage de Magali, cheminement intérieur grâce à ses accouchements

Cette série de podcasts entre dans le cadre de mon défi d’interviewer 21 femmes sur leur projet d’enfanter au plus près de la physiologie, que je m’étais fixé dans mon premier article de la rubrique Périnatalité.

Je t’invite à farfouiller dans cette rubrique (par exemple les articles sur les pleurs des bébés avec des approches originales, le placenta, l’ostéopathie, le watsu, LE régime alimentaire pour être en santé avec une belle silhouette enceinte, 12 peurs en lien avec la grossesse, l’accouchement et l’arrivée de bébé et d’autres à venir).

Pour cette 5e interview, Magali dévoile son expérience et le cheminement qui l’a accompagné, avec joie et humilité. Elle est également accompagnante à la naissance en proposant entre autres une formation en ligne « Accoucher dans le plaisir » dans laquelle elle amène sa touche personnelle issue de ses expériences de vie et diverses formations.

portrait photo Magali Rayssac
Magali Rayssac

Sa philosophie de vie rejoint complètement la mienne, j’ai été ravie et très inspirée de cette rencontre.

1ère expérience de grossesse et d’accouchement baignée dans les peurs

L’arrivée de ce premier enfant a été source de stress au point que Magali souhaitait une césarienne de confort, tellement l’accouchement l’effrayait.

Avoir la péridurale était ce qui semblait le plus acceptable au vu des possibilités qui s’offraient à elle. En plus de ressentir une certaine frustration de ne rien avoir senti, le lien d’attachement avec son bébé a été assez difficile, elle a senti la connexion avec son bébé au bout d’un mois.

2ème accouchement en conscience et dépression post-partum

9 ans se sont écoulés entre les 2 naissances.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu  Accouchement physiologique, le parcours de la combattante !

Entre temps, Magali a cheminé, a rencontré un autre homme. Le désir d’enfant s’est fait très tôt, il était encore enveloppé d’un mental un peu trop présent à vouloir contrôler les évènements. Alors qu’elle était enceinte, elle a suivi la formation Hypnonaissance méthode Mongan. Elle a réalisé que son bébé baignait dans ses émotions à elle et qu’elle pouvait entrer en contact avec son bébé en lui parlant, et le prendre en compte.

La naissance de son bébé s’est faite dans l’eau, comme elle le souhaitait !

La dépression post-partum est arrivée après, lorsque la sécurité qu’avait apportée le papa s’est reportée sur l’enfant. Cela lui a fait réaliser son manque de sécurité intérieure.

La première naissance lui a permis de voir que sa sécurité était projetée sur l’autorité médicale, et pour ce deuxième bébé, elle était projetée sur le père de l’enfant.

La « clé » de Magali

Magali a réussi à dépasser son vécu en osant voir le cœur de ce qu’elle avait à apprendre : l’Autonomie (prendre sa place de Femme) et l’Amour de soi.

Si vous avez aimé l'article, que dites-vous de le partager ? ;)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :